63 / 100 Score SEO

Qui sommes-nous ?

L’association rassemble des personnes avec et sans handicap.
Ensemble, elles construisent des projets de toute nature participant à décloisonner les mondes.

Les origines

L’association est née en 2002 de la volonté de mettre la différence au coeur de la cité et de créer des espaces permettant les liens entre les personnes avec et sans handicap. Plus largement, l’association s’est donnée pour mission d’expérimenter et de soutenir des modes d’accompagnement personnalisés, souples et ouverts sur l’extérieur; de proposer une aide aux familles concernées par le handicap; de remettre la diversité au cœur du projet humain en réponse à l’uniformisation stérilisante.

Aider à dépasser la peur et la pitié

Ensemble et Différents favorise le partage et les échanges entre les personnes avec et sans handicap, pour une meilleure compréhension réciproque et pour dépasser la peur qui préside au rejet de l’autre. L’association a participé à la création du festival «Différent toi-même !», un festival pour mettre en avant des projets d’artistes avec handicap, promouvoir la mixité sociale, culturelle et générationnelle et valoriser les projets construits ensemble. Ensemble et Différents a organisé des week-ends autour de la fragilité joyeuse, proposant une tribune à ceux que l’on a peu ou pas l’habitude d’entendre, pour se rapprocher et co-créer d’autres manières de vivre ensemble. Enfin, Forcalquier, siège de l’association, a fait partie des premières villes du réseau Ciné-ma différence.

Gouvernance

Pour avancer pas à pas et créer du lien, les membres de l’association Ensemble et Différents utilisent les outils de l’intelligence collective. Nous cheminons vers une gouvernance partagée avec le soutien de l’Université du Nous. Ainsi, pour le projet des Amalias, nous travaillons en cercles autonomes et connectés entre eux: les colocataires, les aidants familiaux, les accompagnants, le conseil d’administration de l’association et les fondateurs, et les amis du projet. Le cercle coeur est à l’intersection de tous les cercles précédents.

Nos activités

Ateliers de mouvements libres ouverts à tous, quelles que soient sa forme et son énergie, et animés par Marie-Hélène Dromard.

Un dimanche par mois de 10h30 à 12h, salle du collège, Cours des artisans, à Forcalquier.

Tarif: 20 € /séance. 10 € pour les adhérents d’Ensemble et Différents.

Réservation: mariehelene@happimouv.com

 

 

22 septembre 2019

27 octobre 2019

24 novembre 2019

29 décembre 2019

2 février 2020

1er mars 2020

26 avril 2020

28 juin 2020

Notre sélection sur la différence

Nos films préférés
Hors normes (2019)

De Eric Toledano, Olivier Nakache Avec Vincent Cassel, Reda Kateb, Hélène Vincent

Bruno et Malik vivent depuis 20 ans dans un monde à part, celui des enfants et adolescents autistes. Au sein de leurs deux associations respectives, ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer ces cas qualifiés “d’hyper complexes”. Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes.

Marche ou crève (2018)

De Margaux Bonhomme, avec Diane Rouxel, Jeanne Cohendy, Cédric Kahn

Élisa, une adolescente fougueuse et passionnée, veut profiter de l’été de ses 17 ans sur les pentes escarpées du Vercors où elle a grandi. Mais sa mère quitte la maison et la laisse seule avec son père pour s’occuper de sa sœur handicapée. Une responsabilité de plus en plus lourde qui la fait basculer de l’amour à la haine, jusqu’à perdre pied..

Dernières nouvelles du cosmos (2016, documentaire)

De Julie Bertuccelli

A bientôt 30 ans, Hélène a toujours l’air d’une adolescente. Elle est l’auteure de textes puissants à l’humour corrosif. Elle fait partie, comme elle le dit elle-même, d’un «lot mal calibré, ne rentrant nulle part». Visionnaire, sa poésie télépathe nous parle de son monde et du nôtre. Elle accompagne un metteur en scène qui adapte son œuvre au théâtre, elle dialogue avec un mathématicien… Pourtant Hélène ne peut pas parler ni tenir un stylo, elle n’a jamais appris à lire ni à écrire. C’est à ses 20 ans que sa mère découvre qu’elle peut communiquer en agençant des lettres plastifiées sur une feuille de papier. Un des nombreux mystères de celle qui se surnomme Babouillec…

Nos livres préférés
Les Gratitudes (2019)

de Delphine de Vigan (JC Lattès, 2019)

« Je suis orthophoniste. Je travaille avec les mots et avec le silence. Les non-dits. Je travaille avec la honte, le secret, les regrets. Je travaille avec l’absence, les souvenirs disparus, et ceux qui ressurgissent, au détour d’un prénom, d’une image, d’un mot. Je travaille avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui. Les confidences. Et la peur de mourir. Cela fait partie de mon métier. Mais ce qui continue de m’étonner, ce qui me sidère même, ce qui encore aujourd’hui, après plus de dix ans de pratique, me coupe parfois littéralement le souffle, c’est la pérennité des douleurs d’enfance. Une empreinte ardente, incandescente, malgré les années. Qui ne s’efface pas. »

Michka est en train de perdre peu à peu l’usage de la parole. Autour d’elles, deux personnes se retrouvent : Marie, une jeune femme dont elle est très proche, et Jérôme, l’orthophoniste chargé  de la suivre.

Et la lumière fut (2016)

de Jacques Lusseyran (Folio Poche, 2016)

En 1940, la France capitule. En 1941, Jacques Lusseyran, alors qu’il est aveugle et n’a pas dix-huit ans, entre en résistance en rejoignant le mouvement Défense de la France. Le 20 juillet 1943, il est arrêté par la Gestapo, interrogé pendant des jours interminables et enfermé à Fresnes. Il sera déporté en 1944 à Buchenwald. Comment un aveugle peut-il survivre à cet enfer ? Grâce à la protection d’un groupe de Russes et à sa connaissance de l’allemand qui lui permettra d’informer les autres déportés des agissements des S.S. Après un an et demi d’horreur, il est libéré et revient en France où il poursuivra ses études en affirmant ses aspirations littéraires balayées par la guerre. Cette autobiographie est un exceptionnel exemple d’amour de la vie, de courage et de liberté intérieure face à l’adversité.

Les Tisseurs de quotidien (2012)

 d’Arlette Durual et Patrick Perrard (Editions Erès, collection Trames) 

Comment prendre soin des personnes fragiles, vulnérables, dépendantes ? Comment veiller à ce que leur dignité soit préservée ? Comment participer à leur reconnaissance ? Dans le secteur des personnes âgées, ou des enfants et des adultes lourdement handicapés, le partage et l’accompagnement du quotidien semblent maintenant réservés à quelques professionnels, dont le travail a tendance à être dévalorisé. Pourtant, lorsque les AMP ou les moniteurs-éducateurs font le récit de l’infiniment petit, donnent la part belle aux « petits riens », s’appliquent à donner le sens du geste, ils révèlent la richesse de ce qui chaque jour s’accomplit. Les auteurs témoignent ici, à travers de nombreux exemples concrets, de la nécessité d’inscrire l’action de ces professionnels du côté de l’humanité et de l’éthique de l’accompagnement plutôt que du côté de l’opérationnalité et de la technicité.

L'Enfant cheval (2009)

de Rupert Isaacson (Albin Michel, 2009)

En 2004, Rowan Isaacson a deux ans quand les médecins diagnostiquent chez lui une forme rare et violente d’autisme, qui laisse ses parents désespérés. Anéantis, les rêves et projets d’une famille heureuse. Pourront-ils un jour communiquer avec leur enfant ? Seul réconfort aux crises du petit garçon : chevaucher avec son père sur Betsy, la vieille jument de leurs voisins. Une idée folle traverse alors la tête de l’écrivain Rupert Isaacson. Emmener son fils en Mongolie, l’une des dernières cultures équestres de l’humanité, et un pays où le chamanisme est toujours très présent, avec un rapport au corps et à l’esprit totalement différent de la vision « occidentale ». Prix Fernand Mery 2009.

Nos sites internet préférés

Le site de Familles Solidaires, notre partenaire qui nous accompagne dans la création de l’habitat inclusif
«Les Amalias»

Le site de l’appel à projets #LACHPA (Les Aidants Concepteurs d’Habitats Partagés et Accompagnés). E&D est lauréat de cet appel à projets

Le site de l’association T’Handiquoi? qui a ouvert une colocation pour trois jeunes adultes en situation de handicap en 2017, en région parisienne