Une Assemblée Générale joyeuse et connectée

29 Avr 2121 | Vie de l'association

5 / 100

Le 17 avril dernier a eu lieu l’Assemblée Générale clôturant l’année 2020. Malgré la distance rendue nécessaire par les conditions et le fait que nous soyons derrière des écrans, ce fut un moment très fort et émouvant. Hélène Hecquet, secrétaire, et plus jeune des membres du bureau (22 ans) a fait une présentation du rapport d’activités, avec tout son cœur et son enthousiasme. Gilles Vialard, trésorier nous a fait rêver avec le rapport financier. Ce sont les mots de Jean-Guillem Destremau, Président, que nous souhaitons partager avec tous. Ils parlent si bien de nos projets fous et des valeurs que porte l’association.

Nous avons fini en petits groupes pour partager nos rêves pour demain …. et nous en avons encore beaucoup dans l’élan de continuer de sauter les barrières, de bouger les frontières et de permettre à tous d’être ensemble et différents comme nous l’avons été ce 17 avril !

Merci à tous ceux qui s’engagent à nos côtés

Les mots du président, Jean Guillem Destremau

Ce n’est pas sans émotion que je me tiens aujourd’hui devant vous ! Je me sens plein
de reconnaissance d’être face à notre assemblée malgré les circonstances qui nous gardent les uns
loin des autres. Des circonstances qui durent depuis plus d’un an mais qui n’ont pas su freiner
notre rêve, notre foi, nos envies et notre certitude d’être au bon endroit en nous investissant dans
nos projets et notamment celui des Amalias.
Un projet qui, depuis un an, bourgeonne, fleurit et s’épanouit ; un projet qui, malgré
les obstacles, malgré les contraintes sanitaires, financières ou administratives a su trouver le
chemin de la vie. Il s’est enraciné profondément dans la dalle sur laquelle reposent ses fondations
mais surtout dans nos cœurs dont il devient l’une de ses formes d’expression. L’expression d’une
idée, d’un choix important, fort ; d’un rêve pur et altruiste tourné vers nos semblables. Nous ne
sommes pas que en train de construire une maison pour des personnes avec handicap ! Non !
Nous sommes en train de bâtir, d’investir les valeurs qui, je l’espère, seront celles du monde de
demain.
Ensemble, nous avons voulu créer un espace où l’on pourrait accorder à chacun sa
place. Nul besoin de titre ronflant comme celui de président pour pouvoir s’exprimer… Non ! Le
simple fait d’exister nous rend tous légitimes ! Et je le répète ! TOUS légitimes ! Cet espace,
nous le dédions à ces êtres incroyables, ces êtres que l’on dit « vulnérables » parce qu’ils ne
remplissent pas les critères de normalité et d’autonomie que notre société, insensible par endroits,
nous inculque. J’ai la chance d’avoir rencontré l’une d’entre elle il y a presque 24 ans, et chaque
jour, elle me rappelle que la sensibilité n’est pas une faiblesse ! Elle m’oblige à contempler et à
éprouver sa fragilité joyeuse qui me reconnecte avec la mienne… Merci ma Louise…
Je ne me sens pourtant pas si fragile, je me sens plutôt fort lorsque j’abaisse le pontlevis et rends les armes ! Je me sens fort lorsque je m’exprime, à nu, devant vous parce qu’alors
je peux sentir votre énergie, votre force me soutenir ! Ces personnes avec handicap, ces billes de
clown sont des gardiens de ce savoir oublié ou méconnu. Grâce à elles, aujourd’hui, nous
sommes rassemblés autour d’un objectif : celui d’un écosystème inclusif, interdépendant où
chacun peut vivre sa propre diversité sans renoncer à son unicité. Un écosystème en gouvernance
partagée organisée à grandes doses d’intelligence collective ; un système qui fait oublier les
anciennes organisations pyramidales et remet tout à plat avec pour vocation : chacun a droit de
vivre une vie digne d’être vécue !
Dans un monde comme le nôtre, ce modèle peut paraitre ambitieux, lourd peut-être…
si on devait le porter seul… or nous sommes nombreux, mus par une même énergie ! Ce n’est pas
la décision d’une seule personne, c’est la voix d’un collectif !
Même si elle peut faire déborder un vase, une goutte d’eau n’est pas grand-chose…
mais lorsqu’elle s’agglomère avec d’autres, alors, elle se transforme en vague, en mer ! Je suis
bien placé pour connaître la puissance d’une vague qui se fracasse ! Lorsque je pose les yeux sur
nous, je suis fier, je suis ému, de sentir cette même puissance !
Cette vision commune, cette force, c’est de vous tous qu’elle vient ! Elle vient du soin
que vous portez au projet, du soin que vous mettez dans chaque action, chaque réflexion qui vient
nourrir notre travail et notre ambition. Que ce soit par temps calme ou vent fort, il nous importe
de prendre soin des bonnes énergies au service d’une Vie de cœur!
Je voudrais remercier chacun d’entre vous, de manière individuelle et personnelle
pour les actes, les pensées et les intentions que vous posez pour le projet, vis à vis des colocs, des
aidants familiaux, vis à vis de vous tous dans une relation qui se nourrit d’attentions et de
partage !
Ainsi, par cette humble introduction, Je souhaite souligner le soin qui est mis au
service de tout notre écosystème !
Je remercie tous les bénévoles, les professionnels-intervenants, leurs familles et amis
ainsi que les citoyens engagés autour des Amalias et Ensemble et Différents ! Je remercie aussi le
bailleur social Chênelet, l’Association Familles Solidaires qui ont grandement contribué à la
réalisation de ce projet ! Je n’oublie pas, bien évidemment, les donateurs et les financeurs dont
Gilles parlera tout à l’heure plus en détail.
Nous formons tous un grand collier de perles dont chacun contribue à la beauté du
bijou ! Je ne vous parle pas d’un de ces bijoux où chaque perle est parfaite ! Je vous parle d’un
bijou unique dont chaque perle, avec ses irrégularités rend l’ensemble parfait dans son
imperfection. J’avais tendance à croire cela… que la perfection réside dans l’absence d’aspérité,
l’absence de défaut… mais lorsque je contemple ma Louise, Lucile ou Estelle, notre assemblée…
je sais, je sens tout ce qui fait que nous sommes uniques et je ne le comprends pas comme
quelque chose à réparer mais comme quelque chose qu’il faut honorer, protéger et faire briller.
Faire briller, non pas pour plonger dans l’obscurité ce qui nous entoure mais faire
briller, célébrer pour que d’autres espoirs s’allument et d’autres projets naissent !
En tant que parents, je crois que ce qui nous effraie le plus, c’est l’incertitude de ce
que sera le monde de demain et de savoir comment nos enfants vivront. Aujourd’hui, cette peur,
je la ressens avec moins d’intensité car j’ai vu et je vois de quoi les hommes et les femmes sont
capables lorsqu’ils s’unissent pour une cause commune !
Cette pureté, cet altruisme dans cette union, nos échanges et nos actions font partie
des choses dont je voulais être témoin durant mon existence ! C’est chose faite… grâce à vous !
Avec tout mon cœur, je vous remercie encore une fois toutes et tous ! Notre chemin va se
poursuivre et je sais qu’il sera jonché de victoires, de beaux moments tels des fleurs que nous
ramasseront en chantant tous à l’unisson ! Merci !